“146 terroristes tués” au Burkina Faso : ils avaient fait du porte-à-porte

Selon l’armée burkinabè, une opération menée dans trois départements ce lundi lui a permis d’éliminer jusqu’à ‘‘146 terroristes’‘. Ces derniers avaient lancé un assaut sur le village de Kain (nord, à environ 80 kilomètres de Ouahigouya) dans la nuit du 3 au 4 février, faisant quatorze morts parmi la population.

‘‘146 terroristes’‘ ont été ‘‘neutralisés’‘, aux dires de l’état-major du pays des hommes intègres qui s’est exprimé dans un communiqué ce mardi. C’est en réponse à l’attaque de Kain que l’armée burkinabè a lancé son opération sur trois départements. Kain et Bahn (au nord) et Bomboro (région de la Boucle du Mouhoun) ont été les cibles de l’opération musclée.

Les moyens déployés sont loin d’être négligeables. En plus des troupes au sol, l’appui aérien était de la partie avec des avions et des hélicoptères de combat. Les islamistes quant à eux essayaient de gagner la frontière avec le Mali.

Les fondamentalistes, qui avaient minutieusement préparé leur attaque, avaient auparavant procédé à une reconnaissance des lieux. Selon une source qui a préféré garder l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité et citée ici par nos confrères de RFI, ‘’ ils (les terroristes) ont fait du porte-à-porte au sein de la population civile’‘.

Les forces armées burkinabè sont en alerte maximale depuis l’attaque du détachement militaire de Nassoumbou le 28 janvier dernier par des terroristes. Suite à cela, l’armée a planifié sa riposte, se basant notamment sur de précieuses informations fournies par la force française Barkhane, qui a survolé la région nord du grand Sahel. Ce survol de Barkhane a permis de détecter des déplacements de groupes armés dans la zone.

Plusieurs groupes terroristes lancent régulièrement des attaques au Burkina Faso, mais aussi au Mali voisin, au Tchad et au Niger. Parmi ces groupes armés figure Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique), sans doute le plus connu et le plus influent de tous. La plupart de ces groupes islamistes ont fait allégeance au groupe Etat islamique ou à Al-Qaïda.

Africa News

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *