“Africa Day » à New York: Des journalistes récompensés pour leurs services exceptionnels rendus aux communautés

La 12ème “Africa Day” organisée par la Commission des immigrants africains de New York et du Connecticut s’est tenue le 25 mai 2019 à New York dans le Bronx. Des autorités locales étaient présentes et d’autres, comme le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, était représenté.

 Des journaux communautaires ont été à l’occasion récompensés et «The African Journal» faisait partie des lauréats.

«Cette occasion rappelle les événements historiques du 15 avril 1958, lors de la première Conférence des dirigeants du mouvement de libération de l’Afrique, réunissant les États africains indépendants, donnant ainsi lieu à la fondation de l’organisation de l’Unité africaine le 25 mai 1963. Cela a marqué l’expression de la solidarité entre les 32 nations libres et la célébration de la première journée de l’Afrique dans le cadre d’une célébration commune de la liberté et de son sens pour les peuples des pays d’Afrique », a déclaré le Gouverneur Andrew Cuomo, représenté par M. Ortiz.

La particularité cette année de « la plus puissante, énergique et indépendante célébration  » pour reprendre les mots de Cheick Musa Drammeh, est la reconnaissance du travail des journalistes pour services exceptionnels  rendus aux communautés. The African Journal était parmi les distingués. Le canard est un journal communautaire qui sert les communautés africaines sans aucune discrimination.

“Un journal est un travail d’équipe”, a déclaré Bazona B. Bado, co-fondateur et rédacteur en chef de African Journal, en remerciant tout particulièrement Moustapha Diaoune, co-fondateur et manager   de African Journal. “Moustapha travaille dans les coulisses pour faire avancer les choses”, a-t-il déclaré.

  Mory Kouyate, président de la Commission des immigrants africains de New York et du Connecticut, qui nous a accordé une interview après la cérémonie, a déclaré que cet événement «est notre façon de récompenser notre communauté».

Parlant de la Commission des immigrants africains de New York et du Connecticut, Brian A. Benjamin, sénateur de l’État de New York, a déclaré : «Nous reconnaissons une organisation exceptionnelle, digne de l’estime de Harlem et du grand État de New York.  “

Les dirigeants de certaines organisations locales sont venus soutenir l’événement. Des artistes de la diaspora africaine (Tapani, Princess Haile…) étaient également présents pour mettre du baume dans les cœurs.

La célébration de « Africa Day » a débuté en 2007 lorsque Hakeem Jefferies, membre de l’Assemblée de Brooklyn, a parrainé une résolution à Albany reconnaissant le 25 mai comme la Journée de l’Afrique dans l’État de New York. Il célébra ainsi officiellement à Albany devant les diplomates de l’Union africaine aux Nations Unies à New York la toute première « Africa Day ». Les Africains de la diaspora, ont pris des bus pour Albany afin de participer patriotiquement à ce moment historique. ”

  Interview : Nous devons nous aimer les uns, les autres, a déclaré Mory Kouyate

The African Journal (AJ): Vous êtes le président de la Commission des immigrants africains de New York et du Connecticut et votre organisation a rendu hommage aux journaux communautaires à New York. Pourquoi avez – vous décidé de le faire?

Mory Kouyate (MK): Les médias jouent un rôle clé dans notre communauté, ils nous informent, ils nous permettent de faire passer notre message, ils aident à promouvoir nos événements, ils couvrent nos événements et ils ne nous demandent jamais de l’argent. Pourtant, nous prenons toujours leur travail pour acquis. Nous n’avons jamais reconnu leurs contributions à notre communauté. C’est pourquoi cette année,  à l’occasion de la célébration de « Africa Day » le samedi 25 mai 2019, la Commission des immigrants africains de New York et du Connecticut a décidé d’honorer 22 médias communautaires pour leur service rendu aux communautés . Nous croyons que c’est une première en son genre et nous espérons que d’autres organisations suivront notre exemple.

Chaque lauréat a reçu 2 citations. L’un des membres de la Commission des immigrants africains de NY & CT, le second a été divisé entre différents élus, tels que le sénateur Brian A. Benjamin de l’État de New York, le conseil municipal de New York Fernando Cabrera, la candidate à la mairie du Mount Vernon et la conseillère municipale Delia M. Farquharson et le membre du Congrès américain Adriano Espaillat. Nous voudrions remercier ces élus d’avoir envoyé toutes ces citations à nos médias communautaires et à certains d’entre eux d’avoir assisté à cet événement.

AJ: L’événement a été d’un grand succès. Quels sont les sentiments qui vous animent ?

MK: Je me réjouis de cet événement. Tout notre conseil exécutif est ravi. Ce fut un succès total, nous avons rempli la salle et nous avons atteint notre objectif de célébrer « Africa Day » et d’honorer nos journalistes. Nous croyons que nous avons beaucoup accompli en tant que jeune organisation. En plus de ce succès, la Commission des immigrants africains de New York et de CT a reçu une proclamation du sénateur de l’État de New York, Brian A. Benjamin, reconnaissant l’AiC comme une organisation remarquable, digne de l’estime de Harlem et de l’Etat de New York.  En outre, nous avons également reçu un certificat de reconnaissance de la part d’un membre du Congrès américain Adriano Espaillat et une lettre du gouverneur de la ville de New York, Andrew Cuomo, nous envoyant ses salutations et ses meilleurs vœux pour une agréable fête de « Africa Day. »

 AJ: Qu’est-ce que « Africa Day » signifie pour vous?

MK: Pour moi, « Africa Day » signifie beaucoup. Je suis arrivé à New York très jeune. Il est très facile d’oublier d’où l’on vient. La célébration de la Journée de l’Afrique nous permet de nous célébrer et de de mettre l’accent sur nos acquis. Cela nous permet de présenter au monde nos arts et la diversité de nos cultures. La Journée de l’Afrique nous permet de nous rappeler notre passé glorieux, notre situation actuelle et ce qui peut être à l’avenir pour notre peuple, pour les 54 pays africains et pour notre continent dans son ensemble. Notre espoir est de voir une Afrique unie sous un même drapeau, une même armée, une même monnaie et un seul président. Ce qui permettra de résoudre les problèmes que nous avons actuellement.

   AJ : Avez-vous un message particulier pour les communautés africaines ?

MK : Mon message à la communauté est : soyons l’exemple pour notre peuple à la maison et pour les jeunes leaders de notre communauté. nous devons nous aimer. Laissons de côté l’amour de notre groupe ethnique seul, aimons tout le monde, je suis toi, tu es moi. Apprenez à dire * Je suis désolé .* Guérissez les vieilles blessures, unissez-vous et avancez plus fort que jamais. C’est cela mon message. J’espère qu’ils tiendront compte de ce message. Merci beaucoup pour cette interview. Félicitations à African Journal pour être l’un de nos lauréats qui a reçu trois citations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *