African Empowerment Project Town Hall : Discussion autour de covid -19 et sur d’autres sujets avec la Mairie de New York

African Empowerment Project en collaboration avec des agences de la Mairie de New York a tenu mercredi 6 Avril 2020,  une discussion virtuelle autour de la pandémie de covid – 19 et sur bien d’autres sujets non moins importants.

May Malik Deputy Commissionner of External Affairs, Mayors Office  of Immigrants Affairs,  Kenneth Charles, Special Advisor, Human Resources Administration, et Dr. Alseny Balde, Red Care Plus PLLC, ont animé  cette discussion.

C’est Madame May qui a pris la parole en première position pour expliquer comment   covid – 19 a impacté la vie de plus d’un   immigrants. Elle dira que « la moitié des travailleurs essentiels à New York sont des immigrants » et que « près de la moitié des Businesses appartiennent à ces immigrants. » Mais Covid – 19 est venu avec son lot de conséquences. Il n’est donc pas rare de rencontrer des actes de xénophobe contre ces immigrants.

Selon elle, la loi appelée  « Public Charge » ou « charge publique » votée le 20 août 2019 et entrée en vigueur le 24 Février 2020 ne facilite pas non plus les choses pour certains immigrants qui sont en attente de la régularisation de leur situation qu’il s’agisse de la « Green Card » ou de la citoyenneté. Considéré comme une charge publique tout immigrant qui reçoit une aide quelconque nourriture ou aide financière de l’Etat ( Food Stamps, Cash assistance)   pour une raison ou une autre. La loi n’est pas rétroactive mais son application peut jouer en défaveur de tout immigrant qui attend la régularisation de sa situation. On peut donc vous refuser votre « Green Card » ou la citoyenneté américaine si vous tombez par exemple sous le coup de la loi.

Si vous êtes dans cette condition et que vous voulez remplir les dossiers pour « Food Stamps, » il serait mieux de consulter votre avocat, a expliqué madame May. Si vous n’êtes pas dans cette condition, vous avez le feu vert.

Heureusement à en croire Madame May, certains programmes qui entrent dans le cadre de covid – 19 n’exclut personne. L’acces aux soins, le numéraire pour le chômage ( Unemployment benefits), et allez dans un centre de distribution de nourriture, sont permis à tous ceux qui détiennent un permis de travail, une « Green card » et bien sûr à   tous ceux qui ont la citoyenneté.

Selon les conférenciers, l’Etat de New York a voté une somme de 20 millions de dollars pour tous ceux qui sont « sans papier ». Ses sous seront confiés à certaines organisations locales qui les distribueront à leur tour aux bénéficiaires.

Monsieur Charles a parlé de Medicaid. Le Medicaid est une assurance que l’Etat accorde à des personnes dont les revenus ne permettent pas d’avoir une assurance privée. Il a dit que le programme continue malgré covid – 19. Pour tous ceux devraient renouveler leur dossier et qui n’ont pas pu le faire, il a dit que le délai a été prolongé jusqu’au 28 Avril 2021. Il a invité  tous ceux qui sont dans le besoin et qui remplissent les conditions de remplir en ligne les dossiers pour recevoir de l’argent cash ( cash assistance) et de la nourriture ( Food Stamps.) Autre chose évoquée par Monsieur Charles est l’aide financière que l’Etat de New York accorde à toute personne qui a perdu un proche du fait de covid -19 et qui fait face à une dépense égale ou inférieure à 3400 dollars pour l’enterrement. Cette aide est de 900 dollars.

Monsieur Balde quant à lui a répondu aux questions des organisateurs sur le développement de covid – 19, les risques encourus par les uns et autres, la propagation de la maladie,  le confinement, et les challenges. etc.

Il a souligné qu’il n’est pas facile de rester pendant longtemps à la maison surtout quand on travaille au jour le jour. Toutefois il a appelé les uns et les autres à respecter les mesures de barrières édictées par les autorités. Il a aussi salué le courage et la détermination de tout le personnel médical qui met en danger leur vie pour sauver la vie des autres. A la question de savoir si quelqu’un qui a contracté la maladie peut la contracter une seconde fois, Monsieur Balde dira « si vous avez attrapé la maladie, vous ne pouvez plus l’attraper dans l’immédiat encore ; mais on ne sait pas encore si vous l’attraperez plus tard ou non. »

Bazona Barnabé Bado

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *