Assemblée générale de la section du MPP de New York : Blaise Compaoré avait politisé tous les généraux de l’armée, foi du député Salifou Tiemtoré 

By :  Bazona Barnabé  Bado et Moustapha Diaoune

La section du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) de New York a été mise en place le Dimanche 9 septembre 2018 lors d’une assemblée générale qui a connu la présence du quatrième vice-président de l’Assemblée Nationale, Salifou Tiemtoré.

 C’est un bureau fort de 55 membres qui travaillera non seulement à consolider le parti mais aussi à assurer la victoire du MPP pour l’élection présidentielle à venir.

On y retrouve presque tous les protagonistes qui animent régulièrement la vie quotidienne de la diaspora New Yorkaise.

« Nous avons tenu compte de toutes les sensibilités pour la mise en place du bureau de la section MPP de New York, » a explique le député Tiemtoré.

Pour Omer P. Ouédraogo, Secrétaire général de la section, c’est une rencontre pour la paix des cœurs. Et d’ajouter : « Il était essentiel de faire table rase du passé. »

Le député Tiemtoré qui a exhorté le bureau de la section à mettre en place des sous sections dans les différents boroughs (arrondissements) et à travailler à une solidarité d’action, a profité de cette assemblée générale pour faire le point sur la situation politique au pays.

Les militants ont posé des questions relatives à l’insécurité, au procès du putsch manqué, aux pièces de votation, etc.

A la question de savoir pourquoi ne pas nommer des militaires au niveau du ministère de la défense, au lieu de les nommer comme ambassadeurs, le député a renvoyé les uns et les autres à la loi qui interdit les militaires d’être nommés comme ministres. On ne veut pas politiser les militaires. Quand tu es dans le gouvernement tu défends la position du gouvernement. Le poste de ministre est un poste politique, a laissé entendre le député. « Les généraux ont été politisés par Blaise » a – t – il dit. Il a ouvert une parenthèse en disant que le général Dienderé n’a pas touché son salaire pendant 30 ans car il y avait les enveloppes.

 Il a aussi précisé que des dispositions ont été prises pour faire face aux groupes terroristes qui constituent un cauchemar pour les populations au Burkina Faso. 

 Et pourquoi ne pas retransmettre en direct le procès comme aux temps des tribunaux populaires ? Le député Tiemtoré prend encore à témoin la loi.  Toutefois, il dit que la presse fait le résumé des procès.

 

 

 Pour les pièces de votation à savoir la carte d’identité Burkinabè et le passeport seules pièces autorisées pour voter, le député a dit que le président du Faso a pris des dispositions et que les ministères s’organisent pour envoyer des missions dans les différents pays pour établir les pièces de votation. Et combien de temps ça peut prendre pour établir ces pièces dans les consulats ? Le député Tiemtoré a dit qu’il ne sait pas pour l’instant. Toutefois il a recommandé à la section de faire le point de tous les militants qui n’ont pas de papiers (pièces de votation).

Concernant les lieux de vote limités seulement aux ambassades et aux consulats, le député évoque la possibilité que d’autres endroits seront identifiés. Répondant à la question relative à l’arrestation et à l’incarcération de Safiatou Lopez, le député dira que ce n’est pas le MPP qui reproche quelque chose à dame Lopez. « C’est l’Etat, c’est la justice », a – t – il dit. Et d’ajouter : « on ne peut pas arrêter quelqu’un pour ses opinions. » il évoque la possibilité de sa libération si les éléments sur lesquels elle a été arrêtée ne sont pas fondés.

« Faites la chasse aux membres, allez – y vers les associations, ratisser large, ayez une force de frappe terrible, » tels sont les conseils que le député à prodiguer à la section avant de conclure que le MPP ne sera pas éternel mais le pays reste. « Travaillons à préserver la paix » a – t – il dit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *