« Burkina Day » est la consolidation de la culture Burkinabè selon les organisateurs

By :  Bazona Barnabé  Bado et Moustapha Diaoune

La quatrième édition de « Burkina Day »  ou la « Journée du Burkina »qui s’est déroulée du 22 au 23 septembre 2018 à  New York a connu la présence de plusieurs autorités dont l’ambassadeur auprès des Nations – Unies, Son Excellence Éric Tiaré, le secrétaire général du Ministère de l’intégration Africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, Monsieur François d’Assise Yaméogo, Mme Barkissa Ouédraogo, chargée de Mission à la présidence du Faso, Dramane Toé, représentant l’ambassadeur du Burkina Faso à Washington DC.

Le clou des activités a été d’abord marqué par la tenue de la « Nuit du Faso dan Fani ». Ils étaient plusieurs Burkinabè qui ont pris d’assaut les lieux enfilant fièrement le Faso dan Fani symbole de leur attachement à la mère patrie.

Pour Monsieur François d’Assise Yameogo, la diaspora Burkinabè se distingue par trois éléments importants qui sont l’intégration des Burkinabè dans leur pays d’accueil, leur foi attachée à la mère patrie, et leur contribution au développement de leur pays.  Après avoir fait un tour panoramique des projets du Président du Faso en faveur de la diaspora Burkinabè, dont le projet de 1000 logements, Monsieur Yaméogo a invité la diaspora Burkinabè à cultiver l’esprit de solidarité en leur sein.

Il avait d’ailleurs à ses côtés les responsables du Centre des Gestions des Cités (CEGECI) qui ont expliqué aux Burkinabè de la diaspora New Yorkaise les conditions requises pour bénéficier des logements mis à leur disposition.

Prenant la parole au nom de l’ambassadeur du Burkina Faso à Washington DC, Monsieur Toé a tenu à féliciter les organisateurs du « Burkina Day » qui est pour lui, un moment de partage. Il a par ailleurs souhaité un plein succès à « Burkina Day ».

Pour Tomy Zongo, président de l’Association des Burkinabè de New York, le Burkina Day, qui est à sa quatrième expérience est la consolidation de la culture Burkinabè.

« Burkina Day » c’est aussi la rue marchande. Des stands ont été dressés dans le quartier général de Bronx. On pouvait admirer Faso dan Fani dans certains stands, et bien d’autres objets d’arts dans d’autres. Votre journal « The African Journal » avait aussi son stand où l’on pouvait contempler tous les numéros allant du premier au cinquième numéro marquant ainsi le cinquième mois de son existence.  

La rue marchande c’était aussi des mets locaux, des grillades et brochettes que l’on dégustait à souhait.  Sans oublier les artistes venus tout droit du Burkina Faso dont Ahmed Simani, Abibou Sawadogo, Youmani qui ont su émerveiller le public. On n’oubliera pas de sitôt le joueur de Kunde qui a grincé sur la guitare non pas seulement avec ses doigts mais aussi avec ses dents et ses orteils. Tout ceci sous la direction parfaite et ordonnée du MC du jour l’incontournable TTB.

Rendez – vous est donc pris pour l’année prochaine pour Burkina Day 2019.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *