Diaspora Women Entrepreneurship Network : Une nuit pour échanger, partager, et promouvoir

Le Réseau des Femmes Entrepreneurs de la Diaspora connu sous le nom de « Diaspora Women Entrepreneurship Network » a organisé le 27 Septembre 2019 à New York, la nuit de la femme entrepreneure ou encore « A Night of International Women Entrepreneur » suivie du salon international de l’entrepreunariat féminin.

Premier du genre, cet évènement qui a réuni des femmes et des hommes venus du monde entier, s’est voulu un cadre d’échanges, de partage d’expériences professionnelles, et de reconnaissance au leadership.

 Il a été présidé par le Directeur de Cabinet du Président du Faso le Dr. El hadj Saydou Zagré qui a lancé la compétition dénommée « Top 5 women in Business » ou encore les 5 premières femmes en Business. Le Dr. Zagré a tenu à encourager la présidente fondatrice Aicha Merveille Ouédraogo et tous les membres du réseau pour une initiative qui vaut toutes ses mérites.

« Les gagnantes de cette compétition qui est déjà ouverte seront connues l’année prochaine, » a précisé la présidente fondatrice.

Porté sur les fonts baptismaux il y a seulement un an, le réseau selon la présidente fondatrice est né à partir de quelques constats : la peur de la femme à entreprendre, le manque de moyens pour entreprendre, et le désir ardent de promouvoir l’entreprenariat féminin. Le réseau vise aussi trois objectifs à savoir les recherches de financement, les formations et les partages d’expériences.

Une kyrielle d’interventions a ponctué cette cérémonie. La vice-présidente du réseau, Madame Hortense Hema de Washington DC, a salué la présence de ceux ou celles qui sont venus du Burkina Faso, de l’Allemagne, du Texas, de Baltimore, de Washington DC, d’ Atlanta, de New Jersey, et bien sûre de New York pour leur soutien inestimable.

Les représentantes du réseau en Allemagne et Atlanta mesdames Alizeta Zoungrana et Riana Traoré ainsi que Madame Wassa Yéyé ont toutes pris la parole pour exprimer leur soutien à l’initiative et remercier les uns et les autres.

Pour le président sortant de l’Association des Burkinabè de New York, Regis Zongo, « l’importance de l’entreprenariat féminin n’est plus à démontrer. »

Mory Kouyate président de African Immigrants’ Commission of New York & CT a aussi salué l’initiative et expliqué l’objectif de son organisation qui est entre autres d’encourager les Africains à s’engager dans la politique.

Des représentants d’organisations intervenant dans l’entreprenariat ont également intervenu tels que Abdoulaye Diallo de Business Outreach Center Network qui a fait un exposé sur comment bénéficier d’un financement allant de 500 à 50 000 dollars pour réaliser son projet. Il y a aussi la patronne de CR CARPES qui est venu expliquer comment il faut créer une entreprise. Le patron de Burkina Electric Gabriel Berewidougou a aussi parlé de son entreprise où il a engagé non seulement des Africains mais aussi des Américains.

Des femmes et hommes entrepreneurs venus des Caraïbes ont aussi pris la parole. Parmi eux il y a Alizé qui dirige une entreprise médiatique Alizé LaVie Media.  Et Christopher Achong senior national sale director de Primerica qui est une compagnie américaine de marketing multi dimensionnelles s’occupant des assurances et des prestations de service financier.

Le  salon international de l’entreprenariat féminin a été l’occasion pour les femmes venues de plusieurs Etats de l’Amérique  d’exposer des habits  et sacs  en Faso dan Fani, des mets locaux, des mangues séchées … Il y a eu donc la visite des stands pour apprécier le savoir faire des femmes.

Comme on l’a constaté « Diaspora Women Entrepreneurship Network » est une ONG qui a su s’imposer et qui sans nul doute atteindra « sa vision multinationale, » comme l’a  laissé entendre la présidente fondatrice.  

Plus d’une trentaine d’organisations et d’entreprises dont African Journal ont été honorés. 

Et pour terminer la cérémonie en beauté Un dîner a été servi.

Bazona Barnabé Bado

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *