Election présidentielle et enrôlement :  524 enrôlés à New York selon la CENI

L’enrôlement qui s’est déroulé le 4 janvier dernier a pris officiellement fin le 26 janvier 2020 dans les locaux du consulat de New York. Contrairement aux autres jours ou les gens arrivaient au compte – goutte, les gens se bousculaient ce dimanche 26 Janvier 2020,  pour se faire enrôler.

Le nombre des enrôlés selon le démembrement de la CENI à New York est de 524. Ce qui accorde au moins selon les textes un bureau de vote à New York.

« Il y a eu des moments ou nous pouvons venir nous asseoir de 10 heures à 20 heures pour n’enrôler qu’une seule personne, » a déclaré Bassirou Sankandé l’un des deux agents commis à la tâche.

Pour lui, la difficulté majeure c’est que les gens arrivaient sans la documentation nécessaire pour se faire enrôler. En effet, les conditions requises pour se faire enrôler étaient les suivantes : être immatricule ( c’est-à-dire avoir forcément la carte consulaire), avoir 18 ans révolus, ou les avoir au plus tard en novembre 2020,  avoir sa carte nationale d’identité Burkinabè ou son passeport ordinaire en cours de validité.

Ceux qui n’avaient pas la carte consulaire pouvaient le faire sur place avant d’effectuer l’enrôlement.

Certaines personnes venaient avec des pièces expirées voire des passeports Américains pour se faire enrôler. Quelques personnes se plaignaient qu’elles n’ont pas pu faire l’enrôlement alors qu’elles sont dans l’attente de leur passeport. Pour Monsieur Bassirou, il faut forcement la carte d’identité Burkinabè ou le passeport et la carte consulaire pour faire l’enrôlement.

«  Il y a un code bar sur le passeport qui permet à la machine de vous identifier , » précise Alain Kompaoré le consul général qui était présent sur les lieux. A entendre Mr. Kompaoré , le nouveau passeport qui est en cours d’être établi peut ne pas avoir le même code bar que l’ancien. Il a tenu à rappeler que l’office d’identification était de passage à New York au mois de Mai 2019 pour établir les passeports.

Il a toutefois tenu à remercier les Burkinabè de New York et de toute la juridiction pour leur assidûment. « Je me suis rendu compte que les Burkinabè de New York s’intéressent à ce qui se passe au pays par conséquent aux élections » à venir. Et d’ajouter : « c’est une première, les autres activités à venir seront un succès. »

Certains de ceux qui s’enrôlaient n’avaient pas encore pris une décision finale de qui ils allaient voter pour. C’est le cas par exemple de Monsieur Hamidou Kony Traoré qui dit qu’il va voter sur la base de projet de société que les différents candidats à la présidentielle de 2020 vont présenter. Pour lui il votera sur la base de ceux qui peuvent opérer un changement. Sinon « voter nul sera l’une de mes options, » a – t – il dit.

Certaines personnes murmuraient déjà qu’il pourrait y avoir un prolongement. « C’est un souhait partagé vu que l’engouement n’a pas été à la hauteur, » dira le consul général. Et d’ajouter : « Tout dépend de Ouagadougou, c’est la CENI qui gère. »

Bazona Barnabé Bado

One Reply to “Election présidentielle et enrôlement :  524 enrôlés à New York selon la CENI”

  1. Ce que moi personnellement je n’ai pas saisi , pourquoi une personne qui a son passeport ou sa CIB valide qui n’est pas expiré doit-elle toujours faire la carte consulaire avant d’être enrôler?? Je peux comprendre si la personne na pas une pièce ci dessus cité à jour doit au moins faire la carte consulaire, des explications SVP
    Car à mon entendement toute burkinabé pour s’enrôler doit être Minu de l’un de ses 3 pieces ajourné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *