Farafina Mousso 2019: Une soirée gala pour honorer la femme de la diaspora africaine aux USA

Le comité d’organisation de Farafina Mousso a animé une conférence de presse le samedi 17 février 2019 à New York. L’objectif de la conférence était celui d’annoncer les couleurs de l’édition 2019 de Farafina Mousso.

16 mars 2019, c’est la date retenue par le comité d’organisation de Farafina Mousso pour magnifier les femmes de la diaspora africaine, en l’occurrence celles qui se sont illustrées positivement au sein de leurs communautés respectives durant l’année 2018.

Pour Stéphanie Hien promotrice de l’événement, « Farafina Mousso est un concept qui vise à honorer cinq (5) femmes de la diaspora africaine vivant aux États-Unis ». Ces « oiseaux rares » que la promotrice qualifie d’ « étoiles », doivent pour ce faire être des femmes qui par leur activisme ou par leur goût pour l’entrepreneuriat inspirent plus d’un. Une manière donc pour elle de participer à la reconnaissance du mérite de la femme d’une manière générale et celle de la diaspora en particulier car de son point de vue, « le mérite de la femme de la diaspora africaine n’est pas suffisamment reconnu ». Et c’est la raison pour laquelle elle entend par cette activité honorer ces femmes battantes d’une part et d’autre part motiver la jeunesse à emboîter leurs pas. Par conséquent, cinq (5) axes ou valeurs ont été retenus par l’équipe organisationnelle de l’événement pour l’édition de 2019.

Il s’agira entre autres de célébrer l’excellence et de rendre hommage à toutes ces femmes qui se sont distinguées par leurs actions au cours de l’année afin d’inspirer les plus jeunes pour une diaspora africaine forte, intégrée et rayonnante, et d’améliorer notre culture. Il s’agira également d’échanger et partager leurs expériences pour renforcer leurs connaissances, leur intégration et leur cohésion. Il s’agira enfin de mobiliser des fonds pour appuyer l’entreprenariat des femmes et des organisations non gouvernementales (ONGs) de la diaspora africaine et collecter des vêtements et du matériel scolaire pour les élèves nécessiteux. Une des innovations de la présente édition de Farafina Mousso est le choix de deux ambassadrices. Une  de la culture en la personne de Zekwon, rappeuse ivoirienne vivant aux États-Unis, et une autre pour l’education en la personne de Bintou Kone vivant également aux Etats – Unis pour accompagner l’initiative. Il est à noter également que c’est à travers une soirée gala que la femme de la diaspora africaine vivant au pays de l’Oncle Sam sera célébrée à New York cette année.

Wend-Tin Basile Sam

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *