Guerre en Ukraine : Antonio Guterres à Boutcha et Irpin ce jeudi

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres se rend jeudi dans la banlieue de Kiev, à Boutcha, Irpin et Borodianka, théâtres d’exactions imputées à l’armée russe par les Ukrainiens, tandis que Moscou poursuit son offensive dans l’est et le sud de l’Ukraine.

Kiev accuse les forces russes d’avoir commis des massacres après la découverte de dizaines de cadavres portant des vêtements civils dans ces localités occupées puis abandonnées par l’armée russe.

« Des preuves claires de crimes de guerre »

Le 2 avril, à Boutcha, des journalistes de l’AFP ont découvert l’horreur : une rue jonchée de cadavres. Et l’ONU a documenté le « meurtre, y compris certains par exécution sommaire », de 50 civils, après une mission dans la ville.

Mercredi, les  députés canadiens ont adopté une motion condamnant les « actes de génocide contre le peuple ukrainien » menés par la Russie et affirmant qu’il existe « des preuves claires et abondantes de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité systématiques et massifs ».

Le chef des Nations unies est arrivé en Ukraine en provenance de Moscou où il a plaidé auprès de Vladimir Poutine pour un cessez-le-feu « dans les plus brefs délais ». Il s’est également dit « préoccupé par les rapports répétés faisant état de possibles crimes de guerre », jugeant qu’ils « requièrent une enquête indépendante ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.