La justice française a requis lundi 7 ans de prison contre le chanteur congolais accusé d’atteintes sexuelles

Sept ans de prison, c’est la peine requise lundi par la justice française à l’encontre de Koffi Olomidé. La star de la rumba congolaise est poursuivie pour “atteintes sexuelles avec violences, contrainte, menace et séquestration”, entre autres.

Des faits qui auraient été commis en région parisienne entre 2002 et 2006. Ce que nie le chanteur.

Koffi Olomidé avait d’abord été mis en examen en février 2012 pour “viols aggravés” avant de voir les chefs de poursuite retenus allégés et la procédure correctionnalisée. La décision de la justice française sera connue le 18 mars prochain.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *