La paroisse saint Joseph de la Sainte Famille de New York célèbre l’unité autour d’un Barbecue

By : Fr. Joseph KINDA

La période de l’été par son temps favorable offre l’occasion des rencontres et de partage. Ce dimanche 16 septembre 2018 a été marqué par la tenue d’un BBQ qui aura rassemblé les Burkinabés de toutes les confessions, venus répondre à l’invitation de leurs frères catholiques.

Ensemble tout est possible est-on tenté de dire au sortir de ce rendez-vous de la fraternité. Le BBQ spontanément décidé par la communauté francophone de la paroisse saint Joseph de la Sainte Famille dans le doyenné de Harlem Central, aura atteint son objectif de célébrer la fraternité. L’engagement des initiateurs, la réactivité des uns et des autres à l’invitation à contribuer en vue de l’événement, laissaient présager des agapes de taille et elles l’ont vraiment été, à la grande satisfaction de tous. Igor Sawadogo organisateur principal visiblement comblé par ce coup d’essai transformé en coup de maître, confie que “la fraternité et l’union ont primé aujourd’hui avec la participation des communautés musulmanes et protestantes”.

L’éclat de ce rassemblement en effet, autour de la grillade pour clore le temps estival et se préparer à rentrer dans “l’hibernation hivernale”, a été rehaussé par la présence de nos frères musulmans et protestants de la diaspora Burkinabé à New York dont les contributions en espèces et en nature, resteront mémorables.  Ils ont tous démontré que si l’entente et la solidarité sont des valeurs à cultiver en tout temps et en tous lieux, elles deviennent davantage prégnantes en situation de vie à l’étranger. 

 

Ce BBQ initié petitement et qui grâce à l’application de tous les participants peut s’affubler avec humour du qualificatif du plus grand BBQ de l’année, prend place désormais dans les annales de l’histoire de la communauté dont nous sommes en train de poser les fondations. Ce n’est pas un secret, la communion tant recherchée à l’intérieur du mur d’une église ou d’une mosquée, ne devient parfaite et achevée que lorsqu’elle rapproche non seulement les autres, mais aussi des autres. Les invitations empreintes de courtoisies fraternelles que nous avons honorées lors de la Tabaski, la célébration de la jeunesse protestante à laquelle nous avons été conviés à prendre part, disent aujourd’hui la dynamique dans laquelle la diaspora Burkinabé à New York veut s’inscrire et vaincre ce syndrome de la division, ce vert qui ronge et sape la quasi-totalité des organisations des ressortissants Burkinabé à New York.

 

De 14h à minuit, c’est environ plus d’un millier de frères et sœurs Burkinabé avec des invités d’autres nationalités africaines, qui ont célébré la fraternité dans le partage et les échanges d’idées. Il ne reste plus qu’à maintenir vive cette flamme de l’unité désormais, dans nos lieux de vie, de travail et de prière, pour la réussite totale de cette aventure où les uns et les autres font face aux mêmes difficultés.

 

 

Fr. Joseph KINDA

Saint Joseph of the Holy Family parish

125 street 405 W 

10027 NY

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *