Le MASSA est né pour le rayonnement culturel  de la diaspora Burkinabè et Africaine aux USA

Une organisation dénommée MASSA vient de voir le jour pour le bonheur des fans de la chose culturelle et ou évènementielle.

Né de la volonté d’un Burkinabè résident aux USA plus particulièrement à New York, le MASSA connu légalement comme une incorporation, a désormais les mains libres pour répondre au besoin culturel et évènementiel de la diaspora africaine en général et celle burkinabè en particulier.

Bien que le MASSA ne revendique pas une quelconque monopole à entendre son géniteur Askia Boukary Sigué dans le domaine de l’organisation des évènements culturels, le nom MASSA qui signifie royauté en langue mandingue se veut révélateur. En d’autres termes, le MASSA cherchera à s’imposer en occupant tout l’espace culturel. « Nous travaillerons à rehausser le milieu culturel et évènementiel au sein de la diaspora africaine en général et celle burkinabè en particulier, » a déclaré Monsieur Sigué. Et d’ajouter : « Nous ne sommes pas en compétition, là ou il y a pluralité c’est la communauté qui gagne. »

A entendre Monsieur Sigué, Cela fait près d’une décennie qu’il évolue dans ce domaine. C’est pourquoi il désire mettre son expertise au service des communautés. « Si une structure ou une personne veut organiser un événement et qu’elle n’a pas l’expertise requise, elle peut nous contacter » dira M. Sigué. Mais au delà des services de personne à personne, ou de structure en structure, MASSA organisera des évènements culturels pour répondre au besoin des communautés. Selon M. Sigué, il y a comme un vide culturel qui s’est installé due à la pandémie du covid – 19 . « Cela fait deux ans que nous n’avons plus d’activités culturelles pour égailler les communautés africaines, MASSA vient donc à point nommé, » souligne Monsieur Sigué.

Mais à quand le lancement officiel des activités du MASSA ? « Nous sommes en train de mettre les petits plats dans les grands pour le lancement officiel de nos activités, » a révélé Monsieur Sigué qui dit être ouvert à toute proposition pour aider à poser la pierre pour la construction de l’édifice commune.

Bazona Barnabé Bado

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *