Le sommet africain sur la santé à New York : Les maladies chroniques étaient au cœur du débat

Le sommet africain sur la santé s’est tenu du 25 au 26 Septembre 2021 à New York, dans le Bronx. L’ouverture officielle a été marquée par la présence du Consul General du Burkina Faso à New York, Monsieur Alain Kompaoré , et du Directeur général du Centre hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, Constant Dahourou représentant le ministre de la santé, ainsi que des professionnels de la santé venus de différents hôpitaux de New York.
Le thème retenu pour cette édition était « Diabète, hypertension, cancer :l’interdépendance entre la médecine traditionnelle et moderne.
Plusieurs thèmes ont été abordés dans la matinée du 25 Septembre 2021. On retiendra entre autres des présentations sur des thèmes variés tels que «  la complémentation nutritionnelle et problèmes métaboliques : cas de l’hypertension présenté par le Dr. Gaelle Ngassa, « l’hépatite B » présenté par Jamilia Sly,PhD de l’hôpital Mount Sinaï.

Bien avant ces présentations, Franck Kaboré a pris la parole pour faire la présentation de son ONG qui depuis plusieurs années se bat pour le bien – être et la santé  non seulement de la communauté Burkinabè mais aussi des communautés africaines aux USA. Cette ambition de se battre pour la santé  des communautés l’a conduit à une vitesse supérieure à savoir la construction au Burkina Faso d’une structure sanitaire. C’est pour cette raison qu’une soirée de gala a eu lieu la nuit du 25 septembre 2021 en vue de collecter des fonds pour la réalisation de ce projet.
« Je ne peux pas le faire tout seul, c’est pourquoi je vous ai invite ce soir pour qu’on puisse le faire ensemble, » a – t – il déclaré. Un appel qui a été entendu par certaines personnes de bonne volonté. Mais La collecte ne s’arrête pas à la seule nuit. On peut toujours contacter Monsieur Kaboré pour tout ceux qui n’ont pas pu faire le déplacement.

La nuit de gala a été aussi une opportunité pour Monsieur Kaboré d’ honorer certaines personnes et organisations pour leur soutien en les décernant soit des certificats de reconnaissance, soit des trophées. Et l’Association des Burkinabè de New York ( ABNY) s’est vu attribuer deux prix.
Dans son intervention , le consul général a salué l’initiative et a souhaité que celle – ci se perpétue. Monsieur Dahourou a dit quant à lui, être émerveillé par l’engagement d’un homme en la personne de Franck Kaboré président de l’ONG, et celui d’une communauté, celle du Burkina Faso. Une communauté qu’il a invitée à faire de la prévention des maladies chroniques telle que l’hépatite B et bien d’autres leur priorités en faisant le test de dépistage.
il a profité de cette opportunité pour dire que le Centre hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo a des besoins. Il souhaite par exemple que l’hôpital puisse avoir des collaborations au plan scientifique, ou tisser des relations de coopération dans le domaine de l’expertise avec des hôpitaux au niveau des USA. Et la contribution de tout Burkinabè dans ce sens serait la
bienvenue.

La journée du 26 Septembre a été aussi chargée avec la tenue de la rue marchande , de
l’exposition vente des produits artisanaux, de la pharmacopée traditionnelle. Il y avait surtout la prise de la tension artérielle sans oublier le barbecue.
Bazona Barnabé Bado

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *