Le Tchad pleure les morts de la marche pacifique du mardi 28 avril

À N’Djamena, une file de motos attend le corps, de Synna Garandi Noullah, il a été tué par l’armée, mardi dernier, au cours de la manifestation contre la prise du pouvoir par le conseil militaire de Transition suite à la mort du président Idriss Déby Itno.

La Coordination des actions citoyennes, une organisation civile avait réussi à mobiliser des foules dans N’Djamena, pour dénoncer le coup d’Etat opéré en toute quiétude par le conseil militaire de transition, et le soutien de la France à la junte, dirigée par le général Mahamat Idriss.

Il a 19 ans, sa place devait être à l’école. Malheureusement compte tenu de la politique sociale qui ne marche pas dans ce pays, il est obligé de suivre ses amis pour lutter contre cette injustice. Malheureusement, le sort en a décidé autrement et il est mort. Nous disons toujours, c’est un combattant de lutte, un homme épris de justice confie, Loumpata Bodo Golo, oncle de la victime.

Depuis la mobilisation du mardi 28 et mercredi 29 avril dernier, la situation reste tendue dans le pays, la junte au pouvoir jouit du soutien de la France, et de l’Union africaine, mais est rejetée par l’opposition. L’union nationale pour le développement et le renouveau de Saleh Kebzabo exige sa démission, et la libération de toutes les personnes arrêtées, pendant les marches pacifiques. Pour l’opposition, le conseil militaire de transition prêche le dialogue, sans créer les conditions pour le rendre possible. Le conseil militaire de transition promet l’ouverture d’une enquête sur les événements sombres.

Alors que, le conseil militaire de transition déplore six morts, la société civile dénombre 11 victimes. Par ailleurs, le CMT accuse les manifestants d’avoir extirpé une policière à la retraite de son véhicule, elle serait morte, après avoir été lynchée. Pour les autres marches, la junte appelle les meneurs de grève à recadrer leurs sympathisants et militants pour rendre plus souple la marche afin qu’elle s’inscrive dans un climat pacifique. Toute marche devra obligatoirement être autorisée.

AN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *