L’opposition ivoirienne promet de rapatrier Blaise Compaoré une fois au pouvoir

Réfugié en Côte d’Ivoire depuis sa chute, fin octobre 2014, l’ancien président burkinabé, Blaise Compaoré pourrait être rapatrié dans son pays si l’opposition ivoirienne, venait à évincer le RHDP du pouvoir.

L’opposition en particulier n’a jamais accepté la présence de l’ancien numéro un burkinabè en terre ivoirienne. Pascal Affi N’Guessan déclarait lors de l’élection présidentielle de 2015 que s’il était élu, sa première action aurait été d’expulser l’ex-président burkinabé. Pendant la crise politico-militaire de 2002-2011, Blaise Compaoré a été d’un appui considérable pour les rebelles ivoiriens. Selon des rapports d’ONG, il aurait mis à la disposition des insurgés ivoiriens des troupes et des armes. Depuis la prise de pouvoir en 2011 du Président Ouattara, les dirigeants de l’ancien régime et leurs partisans considère Blaise Compaoré comme l’un des principaux acteurs de la chute de Laurent Gbagbo.

Au cours du meeting du dimanche dernier à Yamoussoukro, Ange Dagaret Dassaut, principal animateur des cérémonies du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a fustigé le fait que Blaise Compaoré, tuteur des rebelles ivoiriens, se soit réfugié en Côte d’Ivoire.

« Des gens comme Compaoré qui ont endeuillé la Côte d’Ivoire se la coulent douce à la Riviera Golf. Il faut que ça change » a fustigé le directeur de cabinet du maire de Cocody.

Des propos accueillis par un mélange d’applaudissement et cris de colère. Cette attitude des partisans de la plateforme de l’opposition traduit clairement la rancœur de certains ivoiriens à l’égard de l’ex-locataire du palais de Kosyam.

François Compaoré, jeune frère de l’ex-président burkinabè, se débat avec la justice française, qui a validé son extradition. Son aîné pourrait lui aussi, s’il demeure en Côte d’Ivoire, connaître pareil sort si l’opposition ivoirienne venait à remporter les élections présidentielles.

7info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *