l’Union de la Diaspora Burkinabè des Etats – Unis d’Amérique prône le pardon et la tolérance pour une communauté plus forte

Le lancement officiel de l’Union de la Diaspora Burkinabè des Etats – Unis d’Amérique ( UDB – USA ) a eu lieu le 18 Août 2019 à New York sous le thème : « Contribution de l’UDB – USA dans le renforcement de la solidarité et la promotion de la culture Burkinabè aux USA. Le lancement a été aussi suivi d’une conférence sous le thème : « Renforcement de nos liens pour le rayonnement de la communauté Burkinabè. »

Le présidium

Portée sous les fonts baptismaux le 14 Août 2018, l’UDB – USA forte de 45 membres se veut une association qui se singularise des autres en prônant le pardon, la tolérance et la paix. Son objectif est de « renforcer la solidarité dans la communauté et promouvoir la culture Burkinabè. »

Dans son discours le président l’UDB – USA, Dramane Nebie a appelé donc la diaspora Burkinabè des USA à travailler ensemble, et à se débarrasser des frustrations et des lacunes du passé pour bâtir une communauté plus forte. « Nos frustrations et nos lacunes ne devraient pas être une menace pour notre vivre ensemble, » a – t – il déclaré. Il a appelé à une prise de conscience individuelle, au pardon de nos fautes et de nos erreurs et en faire fi pour préserver la paix. Le secrétaire général adjoint de l’UDB – USA, Daouda Zeguime quant a lui a martelé haut et fort que l’UDB – USA est apolitique et n’est affiliée à aucun parti politique comme le soutiennent certaines personnes.

En une année d’existence l’Union a,  à son actif plusieurs activités dont le soutien en vivre aux déplacés de Yirgou au Burkina Faso. le coût des vivres a été estimé à plus de 2 000 000 de franc CFA.  Un don qui a été rendu possible grâce aux cotisations des membres de l’Union.

Dans les jours à venir elle attend étendre ses tentacules ou du moins ses activités à travers tous les Etats – Unis d’Amérique elle compte s’implanter durablement. Aussi a t – elle lancé un appel à tous ceux qui épousent les idéaux de l’UDB – USA à s’y adhérer.  

Le parrain de la cérémonie Emmanuel Neya comme un père qui prodigue des conseils a ses fils, a invité les membres de l’association à s’entraider sans démagogie, à éviter les sous-groupes et à travailler dans la transparence.

Le parrain

Le délégué du Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Extérieur (CSBE), Monsieur Ben Gaston Sawadogo qui a représenté le Consul Général a transmis les salutations du consul et du même coup présenté la structure dont il tient les rênes. Pour lui, l’UDB – USA est à saluer car « elle contribue à aider nos frères au pays. » Il a aussi embouché la même trompette en appelant à la tolérance. « C’est dans la tolérance que nous pouvons bâtir une communauté forte, » a – t – il déclaré.

La conférence a été animée par le Dr Boukary Sawadogo professeur à  City University of New York ( City College). Après avoir défini ce que c’est qu’une communauté et démontré les enjeux du rayonnement de la Diaspora Burkinabè, le Dr Sawadogo en parlant d’intégration a appelé ses concitoyens à se débarrasser « de la mentalité du visiteur, » celle qui consiste à dire je suis là pour chercher l’argent et puis je rentre au pays. Et les moyens qu’on se donne pour y arriver, c’est de s’investir physiquement. Il a laissé entendre qu’il n’a pas la solution toute faite de comment il faut faire pour faciliter cette intégration, mais a suggéré qu’étudier peut aider.

Il a aussi prodigué des conseils aux membres de l’UDB – USA en leur disant que cette association devrait être un outil pour faire de lobbying en s’intégrant pleinement dans les structures tels que les « Community Council, et Community board. » Des questions ont été posées et des réponses ont été apportées.

Bazona Barnabé Bado

 

One Reply to “l’Union de la Diaspora Burkinabè des Etats – Unis d’Amérique prône le pardon et la tolérance pour une communauté plus forte”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *