Marche de protestation à New York contre la mort de George Floyd : entre la colère et les arrestations

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue samedi 30 mai 2020 à Harlem à l’appel d’un groupe dénommé  « Harlem’s Solidarity for George Floyd » pour protester contre la police et demander justice pour George Floyd cet homme de 46 ans qui est mort dans les locaux de la police de Minneapolis après qu’un policier s’est agenouillé sur le cou.

La 125eme  street sur Adam Clayton Powell Jr. Boulevard, fourmillait de monde. Une véritable marée humaine qui avait la rage à la gorge, scandait des slogans hostiles à la police tout en demandant justice pour George Floyd : « ‘Justice pour George Floyd’, ‘la vie des noirs compte’, ‘nous ne pouvons pas respirer’, ‘pas de justice pas de paix’, ‘nous ne pouvons pas respirer’ NYPD police suce mon P… » entonnaient – ils.

Les marcheurs s’ébranlent et bloquent la circulation entre   la 125eme street et 7eme avenue pour quelques minutes. Ensuite ils descendent par la 7eme avenue jusqu’à la 111eme street. Les policiers sont stationnés   à la 110eme street sur le côté nord de Central Park. Les  marcheurs  décident d’emprunter la 111 -ème street direction FDR Drive. Un émissaire leur annonce l’arrivée de la police anti-émeute. Ils prennent la jambe au cou pour un instant.  Mais ils croisent entre la 5eme avenue et Madison avenue les policiers qui avaient des vélos et des motos et qui font une barrière de deux côtés. Les marcheurs sont bloqués et ne savent pas où passer. Les leaders se concertent.

La tension monte d’un cran entre ceux qui veulent qu’ils trouvent un autre passage que d’affronter les policiers et ceux qui sont prêts à en découdre avec les flics. Finalement ils décident d’affronter les policiers. Face à face les policiers restent stoïques. Des marcheurs en colère s’en prennent au seul policier noir dans le groupe : « Vous êtes du mauvais côté, » ont – ils dit. Et d’ajouter : « vous faites ça pour l’argent. »

Nous faisons chemin avec un cameraman blanc. Une jeune fille noire en colère lui ordonne de ne plus filmer les Noirs. Les marcheurs quant à eux, continuent leur chevauchée sur FDR Drive ( la  grande autoroute de l’Est). Les voici à présent sur FDR Drive. Ils marchent en chantant et en professant des slogans hostiles à la police. Les policiers font une barrière avec leur vélo sur l’autoroute. Mais ils ne peuvent pas contenir la foule qui force le passage. Un hélicoptère survole dans les airs et suit le mouvement des marcheurs qui continuent de marcher. Le moment décisif arriva à la 96eme street ou les policiers sont sortis en masse avec des véhicules, motos et vélos.

Les marcheurs sont bloqués entre Harlem River et le mur de l’autoroute. Les policiers entrent en action et procèdent à des arrestations. C’est le sauve – qui peut. Les leaders étant arrêtés, les marcheurs sont désemparés et ne savent plus quoi faire. Entre temps, une voix retentit grâce à un haut-parleur. Le reste de la foule se dirige vers là. Les policiers les poursuivent. Le haut-parleur fait silence. Les policiers frayent un passage pour le reste de la foule qui continue à la 96eme street sur la 2eme avenue.

Le leader principal un jeune latino de son état,  arborant un T- shirt agrafé de la signature de Hitler,  réapparaît et motive le groupe. «  Nous allons nous rassurer qu’ils ( les policiers) sont conscients de leurs actes, » lance t – il.  Les autres leaders sont arrêtés. Mais la marche continue avec les slogans et chants. A la 86eme street les marcheurs décident de prendre le métro Q et direction sur Union Square ( 14 -ème street). Dans le métro ils se partagent un code qui leur permet de savoir qui a été arrêté.

Union Square ou un autre groupe de marcheurs tenaient déjà un meeting, bonde du monde. Les marcheurs de la 125 -ème street se sont joints à eux et là encore ils ont demandé   que justice soit rendue pour la mort de pour la mort de George Floyd et ont entonné les slogans hostiles à la police.

Bazona Barnabé Bado

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *