Mois de sensibilisation sur les violences familiales : une opportunité pour les couples d’améliorer les relations familiales

Alors que les Etats – Unis célèbre le mois de sensibilisation sur les violences familiales en ce mois d’octobre, Bérenger Ouédraogo jette un regard sur les différentes formes de violences dans la famille.

Le mois d’Octobre est communément appelé en Amérique « National Domestic Violence Awareness Month » (Mois de sensibilisation sur les violences familiales).

En principe, la maison et la famille sont le lieu d’amour, de repos, de chaleur affective et de confort. C’est l’endroit où l’on peut bénéficier des soins et du soutien des siens. Malheureusement, pour beaucoup aux U.S. comme ailleurs la famille est devenue l’espace où l’on manque de relations saines et certaines.

The U.S. Department of Justice aux Etats-Unis estime que 1.3 million de femmes et 835 000 hommes sont victimes de violences physiques chaque année. Chaque seconde, une femme aux U.S. est battue ou agressée par son partenaire actuel ou son ex-partenaire. Le Center for Disease Control study stipule en 2010 que, par minute, presque 20 personnes sont victimes d’abus physiques ou autres causés par leurs partenaires de vie. Le National Intimate Partner and Sexual Violence Survey 2010 Summary Report rapporte que :

  • Plus d’un tiers des femmes aux États-Unis (35,6 % soit environ 42,4 millions) ont été victimes de viol, de violence physique ou de harcèlement par leur partenaire à un moment donné de leur vie.
  • Plus d’un homme sur 4 aux États-Unis (28,5 %) a été victime de viol, de violence physique ou de harcèlement par son partenaire à un moment donné de sa vie.

Le “Domestic Violence Awareness Month” a évolué depuis le “Day of Unity” conçu et tenu en Octobre 1981 par le « National Coalition Against Domestic Violence ». En Octobre 1987, le premier « National Domestic Violence Awareness Month” a été observé avec succès.  En 1989, le Congress a voté la « Public Law 101-102 » déclarant officiellement le mois d’Octobre mois de sensibilisation sur les violences familiales. La couleur « violet » en est le symbole.

On qualifie de violences familiales « des violences exercées au sein de la famille, au sens large. L’expression regroupe aussi bien les faits de violence conjugale (violence sur l’un des conjoints), de violences faites aux enfants, aux ascendants, ou à tout membre de la famille élargie, dès lors qu’elles partagent le même toit, voire selon les cultures une communauté proche ».  Elles peuvent prendre les formes suivantes :

  • Violences physiques : coups, mutilations, meurtres etc.
  • Violences sexuelles : viols, agressions, proxénétisme etc.
  • Violences psychologiques : chantage, insultes, humiliations/dévalorisations, pressions, jalousie excessive etc.
  • Privations et contraintes : vol, privation de liberté et d’autonomie (confiscation de revenu, de véhicule, enfermement), isolement vis-à-vis des proches ou de la société etc.

Le mois d’Octobre est donc l’occasion pour chacun d’améliorer ses relations familiales. La famille doit être un havre de paix et de joie. Engageons-nous donc pour que ce qui est grand et noble, l’amour, l’entraide, le pardon, la confiance, la communication, la compassion etc. soient l’objet de nos pensées et de nos désirs quotidiens. Soyons créatifs pour revivre la passion de nos premières amours avec nos conjoints et nos enfants.

Wendlassida A. Bérenger Ouédraogo               

Page Facebook: ephata coaching

Certified Relationship Coach. Family Life and Chastity Educator.  Author.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *