Nigeria : la raffinerie Dangote a commencé à produire du carburant

 

La plus grande raffinerie de pétrole d’Afrique a commencé à produire au Nigeria, a annoncé la société, mettant fin à une attente de plusieurs années pour une usine qui, selon les analystes, pourrait augmenter la capacité de raffinage dans une région fortement dépendante des produits pétroliers importés.

L’installation, d’une valeur de 19 milliards de dollars et d’une capacité de 650 000 barils par jour, a commencé à produire du diesel et du carburant d’aviation, a indiqué samedi la société Dangote Petroleum Refinery. En tant que première raffinerie de pétrole privée du Nigeria, le projet “change la donne pour notre pays”, a ajouté la société.

Le Nigeria est l’un des principaux producteurs de pétrole d’Afrique, mais il importe des produits pétroliers raffinés pour son propre usage. Le secteur du pétrole et du gaz naturel du pays est en difficulté depuis de nombreuses années, et la plupart des raffineries d’État fonctionnent bien en deçà de leur capacité en raison d’un manque d’entretien.

La raffinerie Dangote n’est pas “une solution miracle” à la crise énergétique du Nigeria, selon Olufola Wusu, un expert en pétrole et en gaz qui a fait partie d’une équipe ayant contribué à la révision de la politique nationale du Nigeria en matière de gaz. “Mais c’est un excellent moyen de relancer le secteur… et cela aidera le Nigeria à passer du statut de grand importateur de produits pétroliers raffinés à celui de pays autonome en termes de capacité de raffinage.”

Décrite par l’entreprise comme la plus grande raffinerie à train unique du monde, la raffinerie privée appartient à l’homme le plus riche d’Afrique, l’industriel nigérian Aliko Dangote. Elle est située à la périphérie de Lagos, le centre économique du Nigeria, où elle fonctionne parallèlement à une usine d’engrais.

L’usine devrait répondre à 100% des besoins du Nigeria en essence, en diesel, en kérosène et en kérosène à pleine capacité de production, a déclaré M. Dangote l’année dernière, lors de l’inauguration de l’installation. Au moins 40% des produits pétroliers fabriqués dans l’usine seraient également disponibles à l’exportation, selon la société.

L’usine a reçu jusqu’à présent environ 6 millions de barils de brut de la compagnie pétrolière nationale du Nigeria, NNPC Limited, pour démarrer ses activités, mais selon les analystes, des mois pourraient s’écouler avant que la raffinerie n’atteigne sa pleine capacité.

Certains citoyens ont exprimé l’espoir que la nouvelle usine contribuerait bientôt à réduire les prix du gaz à la consommation, qui ont triplé par rapport à l’année dernière, après que le gouvernement a mis fin à des subventions qui duraient depuis des décennies,

Les analystes ont déclaré que tout impact sur les prix dépendrait encore des tendances de l’industrie telles que le coût du brut, les interventions du gouvernement telles que les subventions, et le taux de change de la monnaie locale par rapport au dollar.

AP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *