Ouganda : la circoncision attire des touristes

En ouganda, le ministère du tourisme a décidé de promouvoir la cérémonie de la circoncision culturelle de bamasaba, également appelée imbalu, comme l’une des attractions touristiques.

Le festival a lieu chaque année paire à partir du mois d’août et dure quatre mois. Contrairement aux autres régions africaines où la circoncision est pratiquée à l’intérieur et où peu de personnes sont présentes, les Bamasaba ou les Bagishu effectuent la coupe sans anesthésie et en public. Ce qui permet aux touristes d’y assister.

Selon le Bureau du tourisme ougandais, plus de 30 000 personnes ont été enregistrées en trois jours de fête en 2016.

Alors, comment fonctionne cette cérémonie ? Les Bamasaba, jeunes et vieux, campent sur le site culturel de Mutoto, à deux kilomètres de la ville de Mbale. Les anciens doivent vérifier le « rituel » des « candidats » pour voir s’ils sont de vrais Bagishu. Les candidats sont placés au beau milieu d’une foule de 30 000 personnes, chantant et vibrant au rythme de la danse traditionnelle ‘Kadodi’.

Le tourisme est donc l’une des plus grandes industries en Ouganda. Mais la nation est-africaine a également perdu environ un million de dollars par jour en raison des combats au Soudan du Sud voisin. Il y a de grands espoirs que cette cérémonie de circoncision bisannuelle puisse contribuer à alimenter le tourisme et à apporter plus de fonds à cette région spécifique.

Malheureusement, l’office du tourisme n’a pas encore mis de côté les fonds ni trouvé des investisseurs nécessaires pour développer un centre touristique.

A.N

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *