Présentation de vœux MPP New York : Omer Ouédraogo appelle à la mobilisation et à l’unité 

Le secrétaire général du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) de la section de New York Omer Ouédraogo a présenté le dimanche 10 mars 2019, les vœux de nouvel an aux militants du parti. Il avait à ses côtés le secrétaire général adjoint, Evariste Kéré et entouré des militants engagés. C’était aussi une occasion pour la section du parti de célébrer en différé le cinquième anniversaire du parti et la journée de la femme.

La quatrième vice-présidente du MPP Rakieta Yaméogo et l’épouse du président par intérim du parti Madame Marie Compaoré qui étaient présentes à New York pour la Journée internationale de la femme se sont jointes aux militants pour leurs apporter leur soutien.

C’était des moments de convivialités mais aussi de moments pour les militants d’exprimer ce qu’ils ressentent au tréfonds d’eux vis-à-vis du parti et poser des doléances.

Dans son discours, Omer Ouédraogo a voulu être un rassembleur. « Il n’y a pas au MPP à New York de camarades de dernière minute, » dit – il avant d’ajouter : « Nous sommes tous  sur le même pied d’égalité. »

Il a aussi mis l’accent sur la mobilisation des militants afin qu’ils se préparent pour la venue prochaine à New York de la CENI et de l’office national d’identification qui vont établir sur place les documents de votation à savoir les passeports et la carte nationale d’identité. Il a dit que New York ne sera pas un centre s’il n’ya pas un minimum de 600 personnes inscrits.

Il a salué l’engagement des militants qui selon lui se sont se sacrifiés avec leurs propres moyens pour la cause du parti. Il les a appelés à rester soudés et unis.

Il a lu le discours de soutien du président par intérim du MPP, Monsieur Simon Compaoré. Un discours axé sur le bilan à mi-parcours du parti et   dans lequel on retiendra entre autres sur le plan politique les remous sociaux avec leur cortège de debrages, la mise en place du PNDES, le vote des Burkinabè de l’étranger qui est devenu une réalité, la révision du code électoral, les documents de votation en cours, l’adoption de plusieurs lois de rectification.

Sur le plan de l’insécurité, Simon Compaoré estime que les attaques terroristes tous azimuts ont pour objectif entre autres de saper la morale et empêcher le MPP et ses alliés de travailler.

Sur le plan de l’économie il a dit que le PIB est de 6,7 % avec un déficit contenu de 3 %.

Sur le plan des infrastructures, il a mentionné le bitumage des routes, la réalisation de l’échangeur du Nord, les travaux de bitumage de 125 km de routes.

En somme Simon Compaoré condamne les attaques terroristes et a dit qu’ils ont le devoir de conduire la baraque à bon port. Il a donc appelé les militants à rester unis pour les prochaines échéances électorales.

Omer Ouédraogo a lu également la lettre d’encouragement et de félicitations de Dieudonné Bonanet, le responsable chargé de la diaspora. Une lettre qui notifie aussi l’accusé de réception qui valide le bureau de la section de New York mise en place en janvier 2018.

Les militants se sont aussi exprimés de façon la plus franche. Ils ont en effet invité le parti à être proches des militants et de la diaspora de New York, car disent – ils le parti n’a pas effectué une mission officielle depuis sa création. Ils ont aussi demandé des moyens pour se préparer pour les prochaines élections. Ils pensent que la tâche ne sera pas facile vue que l’opposition est en train de courtiser la diaspora américaine. En un mot ils estiment que c’est le tour du parti de mettre la main dans la poche pour leur permettre d’être plus efficaces dans la mobilisation car selon eux, ils sont à un moment décisif faisant ainsi allusion aux échanges électorales à venir.  

 Madame Compaoré et Madame Yaméogo ont pris tour à tour la parole. Pour madame Compaoré qui a été brève dans son intervention, elle a tenu simplement à remercier les militants pour les avoir jointes à la rencontre et à les féliciter pour leur dévouement.

Pour Madame Yameogo, elle a tenu à rappeler les épreuves traversées par le parti depuis sa naissance. Et de dire : « Le MPP est un roseau ; il se penche mais il ne se couche jamais. » elle a aussi mis l’accent sur la cohésion : « Ce que je vous souhaite c’est la cohésion et l’entente. On ne peut rien faire sans ces deux. Elle est également revenue sur le bilan du parti. Un bilan qu’elle a dit satisfaisant en dépit des difficultés.

Lorsque nous lui avons demandé si le candidat Rock peut faire face à l’ancien premier ministre Kadré Désiré Ouédraogo qui s’est déclaré comme candidat à l’élection présidentielle de 2020, elle a dit tout simplement qu’elle parle de son candidat dont elle est sûr d’être réélu. « Tout ce que les autres font n’est pas mon problème, » a t – elle dit avant d’ajouter que c’est le peuple qui jugera.

Quant aux préoccupations des militants, elle a dit qu’elle ne fera pas de promesses démagogiques mais qu’elle fera un compte rendu fidèle au président par intérim du parti.

Bazona Barnabé Bado

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *