Quand African Journal Souhaite Bonne Année A Ses Détracteurs Et …

Merci au Dieu Tout Puissant que nous a fait grâce et qui nous permettra de voir un nouveau soleil se lever marquant ainsi la fin d’une année jalonnée par des succès pour les uns et des échecs pour les autres et couronnée malheureusement par une auriole épineuse qu’est  la pandémie de Covid  – 19 causée par un minuscule  microbe qui vient nous rappeler  les limites de l’être humain et la grandeur de Dieu.

 L’autre pandémie s’il faut le nommer ainsi, c’est la barbarie de l’être humain, ce terrorisme qui est devenu enfer sur terre pour les innocentes personnes qui perdent quotidiennement leur vie sous des balles et des machettes assassines de leurs bourreaux. Il n’ y a plus de répit au Burkina Faso, au Mali et au Niger ou les terroristes qui ont été  fabriqués de toutes pièces par les pays occidentaux et qui ont été chassés par ces derniers de leurs continents pour élire domicile en Afrique, nous donnent tous les jours du fil à retordre. Ils tuent, ils égorgent, ils amputent des civils, des militaires, sous les regards impuissants des différents Etats.

African Journal est de cœur avec tous ceux qui ont perdu un fils, un mari, un proche, un ami et souhaite que l’année 2022 marque la fin du terrorisme en Afrique.

Le Covid – 19  n’a  épargné personne.  Certains d’entre nous ont contracté  la maladie  et ont été guéris ; d’autres ont malheureusement succombé. Encore une fois African Journal présente ses sincères condoléances aux différentes familles éplorées et souhaite prompt rétablissement à tous ceux qui sont actuellement malades.

Alors qu’une année s’achève et qu’une autre commence, African Journal votre journal, le canard de toute la diaspora africaine qui entre ainsi dans sa quatrième année vous souhaite une Bonne et Heureuse année 2022. Puisse le Dieu Tout Puissant veille sur chacun de vous, vous fortifie et vous accompagne tout au long de cette nouvelle année qui s’annonce. A ceux qui ont connu quelques échecs durant l’année 2021, nous voulons dire que l’échec n’est pas une fatalité mais un recul pour mieux sauter. Nous nous réjouissons aussi avec ceux qui se réjouissent et nous sommes de cœur avec tout le monde.

Nous exprimons toute notre gratitude à tous ceux et celles qui nous ont soutenus d’une manière ou d’une autre. Que le Seigneur des Seigneurs les comble de toutes sortes de bénédictions.

Il y a aussi nos détracteurs que nous aimons également. Que Dieu les bénisse également. Nous ne  sommes pas adeptes de la pensée unique. Dieu lui-même aime la pluralité et la différence. C’est pourquoi d’ailleurs il nous a créés diffèrent les uns des autres : des Noirs, des Blancs, des Rouges, des Jaunes et il a voulu que nous nous exprimons différemment. On compte pour cela des multitudes de langues parlées dans le monde.

Nous sommes un journal entièrement indépendant et nous nous efforceront de demeurer tel que nous sommes. Notre ambition est grande   mais nos moyens sont dérisoires comme le disait feu Capitaine Thomas Sankara . Nous avons besoin du soutien de tous : Ceux qui nous aiment et ceux qui nous détestent. Mais avec Dieu nous ferons des exploits. Bonne et Heureuse Année 2022.

Bazona Barnabé Bado

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *