Quand Mohamed Koanda inscrit son nom dans les annales de l’histoire aux Etats – Unis d’Amérique.

By :   Bazona Barnabé  Bado et Mustapha Diaoune

Un jeune homme Burkinabè a inscrit son nom dans les annales de l’histoire alors qu’il recevait le prix pour la moyenne générale la plus élevée de l’Université de Buffalo dans l’Etat de New York en tant qu’étudiant senior à travers Educational Opportunity program (EOP).

Mohamed Koanda 23, qui a fait ses études en informatique avec mathématiques comme sa seconde matière, à l’Université de Buffalo dans l’Etat de New York, est sorti major de sa promotion avec un GPA de 3.92 sur 4, l’équivalent d’une moyenne de 19,60 sur 20, fait ainsi la fierté de son pays, le Burkina Faso.

« Félicitations à notre jeune compatriote Mohamed Koanda, Ingénieur en système informatique, classé major de sa promotion à l’Université de Buffalo dans l’Etat de New York. Je lui exprime notre immense fierté », a écrit le président Rock Marc Christian Kaboré dans un tweet.

Mohamed qui est né au Burkina Faso en Afrique de l’Ouest arrive à New York en 2011. Il avait 18 ans et ne parlait seulement que Français et Mooré sa langue maternelle.

« Je ne parlais pas Anglais et mes deux années et demie au Lycée et quatre années à l’université ont été les plus difficiles de ma vie », a dit Mohamed.

 Bronx High School of Business est le lycée que Mohamed a fréquenté et où il a rencontré un professeur dévoué du nom de Madame Marella Richardson qui a été une véritable aide pour son succès. Une femme qu’il décrit comme « une mère, un mentor, et elle m’a supporté  depuis que j’étais au lycée ».

 

Mohamed Koanda

« Je l’ai vu évolué au cours des sept dernières années que je l’ai connu comme un jeune très intelligent, digne de confiance, et un modèle pour ses pairs. Je suis d’autant plus fière voyant ses réalisations en si peu de temps », a déclaré Mme Richardson.  Et d’ajouter : « Vous pouviez lire dans ses yeux la soif de réussir ».

Cette soif de réussir était réelle. Pour faire ses devoirs Mohamed devrait d’abord les transcrire de l’anglais en français. Il a pris des cours d’anglais durant l’été pour améliorer son niveau d’anglais. En plus de cela, son père Ali Koanda lui a été un véritable renfort. « Je devrais lire mes devoirs à haute voix et mon papa essayait de m’aider de son mieux », Mohamed a révélé.

Mohamed a aussi suivi deux programmes – Armory College Prep, and College Success – qui l’ont permis d’apprendre plus l’anglais et d’être préparé pour l’université.

Après avoir obtenu son baccalauréat à Bronx High School of Business, Mohamed choisit l’Université de Buffalo dans l’Etat de New York parce que dit – il « c’était loin de New York, et il y a des bons professeurs là  – bas. »

Mohamed est très chanceux. Une fois encore, il va rencontrer un professeur dévoué, Mme Carole Miller Canestrari qui sera son conseiller durant ses quatre années d’université. « Elle était la première à aller partout où j’avais des problèmes à l’école. Elle m’a guidé chaque jour, elle m’a montré quelles classes je devrais prendre, elle a toujours veillé à ce que je ne sois pas à la traine. En plus elle m’a aidé et nominé pour SUNY Chancellor’s Award for Student Excellence”, a expliqué Mohamed.  

 

Bronx High School of Business le lycée que Mohamed a fréquenté New York

 

« Mohamed est un jeune homme très remarqué qui a su vaincre des obstacles incroyables pour arriver là  où il est actuellement. Je suis confiante que Mohamed continuera de voir le succès dans tous les aspects de la vie à cause de sa détermination, son endurance, et son amour à apprendre. Je suis impatiente de savoir ce que le futur réserve pour ce jeune homme. Mohamed est venu à Buffalo et je l’ai accueilli en tant qu’étudiant dans mon programme dénommé Educational Opportunity Program et je l’ai adopté comme mon fils du Burkina Faso », a commenté Mme Canestrari.

Alors que Mohamed regarde à l’horizon pour le future, un regard en arrière sur son parcours donne espoir. Selon Mme Canestrari, « le system de SUNY (State University of New York) /College compte plus de 600, 000 étudiants. Mohamed était l’un des étudiants parmi les 249 étudiants choisis pour recevoir le prix SUNY Chancellor’s Award for Student Excellence. Dans l’université de Buffalo dans l’Etat de New York, ils étaient quatre (4) récipiendaires, et Mohamed avait la plus haute moyenne parmi les lauréats. »

Le père à Mohamed, Ali Koanda a dit qu’il était très heureux lorsqu’il a appris la nouvelle concernant son fils. « J’avais les larmes aux yeux, il est humble, il est encore jeune et je veux qu’il continue, » dit Koanda.

Lorsque nous avons demandé à Mohamed quel était le secret de sa réussite, il dit : « mon objectif était de travailler dur pour réussir mes études académiques. Je restais à la bibliothèque jusqu’à 5 heure du matin, et j’avais les bénédictions de mon père. »

Ali Koanda le pere a Mohamed Koanda

Mohamed commence une formation de trois mois ce mois de juillet à California dans le campus de Silicon Valley. Il doit débourser la somme de 13, 000 dollars soit la somme de 7, 410,000 FCFA. Une somme qu’il ne dispose pas actuellement et il compte sur des bonnes volontés.

Alors qu’il poursuit ses efforts, Mohamed est reconnaissant à tous ceux-là qui l’ont soutenu d’une manière ou d’une autre. « J’aimerais dire merci au président du Burkina Faso pour ses encouragements, » a dit Mohamed qui a nié les rumeurs selon lesquels le président l’a appelé. « Je suis disponible si le pays a besoin de moi », dit – il.

 

 

 ”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *