Se préparer au mariage

By : Wendlassida A. Bérenger Ouédraogo

Bérenger Ouédraogo boucle la boucle sur le choix du conjoint ou de la conjointe en nous invitant à se préparer à mettre la corde au cou.

Pour donner suite aux articles précédents, je conclue ma réflexion sur le choix du conjoint ou de la conjointe. Nous avons le pouvoir de choisir ; mais nous avons aussi le devoir de nous préparer au mariage en vue faire face à ses challenges quotidiens. Le mariage peut nous construire comme il peut nous détruire. Pour ce faire, notre attitude compte beaucoup, car elle détermine l’altitude, c’est-à-dire le sommet que nous pourrions atteindre avec joie.

« Dans une salle se trouvent des gens devant des tables garnies de mets succulents. Mais, ils ont des fourchettes si longues que personne ne peut porter le moindre mets à sa bouche. Là, il n’y avait que gémissements et frustrations. Dans la salle voisine, un autre groupe était aussi face à un festin. Ils détiennent les mêmes types de fourchettes. Mais, chacun s’employait à nourrir son vis-à-vis. Là il n’y a que rires et joies. »

L’exemple du groupe de la deuxième salle nous enseigne sur l’importance du don de soi à l’autre. Appliqué au mariage, l’on découvre qu’on ne se marie pas pour être heureux. La première motivation pour s’engager dans le mariage est de vouloir rendre son conjoint heureux.  Chacun devrait être heureux et épanoui si possible dans son célibat, avant le mariage afin de pouvoir donner ce qu’il a. Le mariage est un don de soi à l’autre pour enrichir l’autre, le rendre riche sur tous les plans.

C’est pourquoi, prendre le temps de s’y préparer est important et pourrait épargner le futur couple des conséquences malheureuses de l’immaturité et de l’égoïsme dévastateur. Concrètement, voici ce que je propose aux célibataires pour bien se préparer au mariage :

1 Considérez votre célibat comme un fort moment d’investissement sur vous-mêmes. 

La logique devrait être celle-ci : je cultive mes qualités, je réduis mes défauts, je m’améliore, je me rends bon, capable et je désire partager cette bonté et cette beauté dans une capacité aimante avec mon conjoint afin de l’aider à devenir meilleur. Devenez la femme extraordinaire ou l’homme extraordinaire.

2 Faites ce que vous avez à faire pour attirer votre mari ou votre épouse.

Il s’agit de devenir cette femme qui attire de bons gars ou ce mari qui attire de merveilleuses demoiselles. Demandez-vous toujours quelles peuvent être les attentes d’une épouse ou celles d’un mari. Cultivez cela : un bon caractère, une bonne mentalité, une belle personnalité, la confiance en soi, la stabilité émotionnelle, la joie, l’humilité etc. Toute cette beauté intérieure fait rayonner la beauté physique.

3 Soyez une solution pour votre futur partenaire conjugal.

Devant Eve, la Bible affirme qu’Adam s’émerveilla et s’écria « l’os de mes os, la chair de ma chair », « une aide assortie » c’est-à-dire une aide qui lui convienne. C’est le lieu de découvrir et de développer les dons et les talents que vous pouvez mettre au service de votre future famille. La famille est une entreprise qu’il faut pouvoir gérer et faire croître.

Wendlassida A. Bérenger Ouédraogo

Certified Relationship Coach. Family Life and Chastity Educator.  Author.

 Page Facebook: ephata coaching

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *