Tchad:Idriss Déby  promet de finir avec le groupe terroriste Boko Haram après la mort de 98 militaires

Le président Tchadien Idriss Déby a promis ce jeudi 26 mars 2020, de diriger lui-même des opérations militaires pour faire tomber un déluge de feu sur la tête de Boko Haram après que le groupe terroriste ait profité de la confusion qu’a engendré  coronavirus pour attaquer une garnison militaire qui a fait 98 morts et 47 blessés.

Le chef de l’Etat Idriss Déby a promis jeudi de “briser” la secte Boko Haram, lors d’une audience accordée au commandant de la force multinationale mixte, le général-major Ibrahim Manu Yusuf, dans un hangar construit en tiges de mil, dans la province du Lac.
“Je suis décidé à briser la secte Boko-Haram en lui infligeant une raclée jamais égalée”, a déclaré Idriss Déby.
Au nom de la force multinationale mixte et en son nom personnel, le général-major Ibrahim Manu Yusuf a présenté ses sincères condoléances à la nation tchadienne pour le sacrifice suprême des soldats tchadiens tombés lundi, armes à la main, à Boma, aux confins du Lac Tchad.
L’audience a eu lieu en présence du ministre de la défense nationale, du chef d’état-major-général des armées et du directeur de cabinet civil adjoint du Président de la République.
Le général-major Ibrahim Manu Yusuf a salué la bravoure militaire du chef de l’Etat qui a choisi d’être parmi ses soldats en menant personnellement les opérations, explique la Présidence.
“Très bientôt, vous aurez de nos échos”, a dit le général-major Ibrahim Manu Yusuf.
“Utilisons les mêmes moyens pour les attaquer dans leurs cachettes”
Idriss Déby a demandé mardi aux forces armées d’employer les mêmes méthodes utilisées par Boko Haram pour mener ses attaques.
Il a ordonné la dotation de l’armée en hors-bord, au lendemain de l’attaque de Bouma contre une garnison qui a fait 98 morts et 47 blessés dans les rangs de l’armée.
« Ils sont des hommes, s’ils viennent en hors-bord et nous attaquent à pied, utilisons les mêmes moyens pour les attaquer dans leurs cachettes », a déclaré le chef de l’Etat lors d’une réunion de guerre avec les chefs militaires en opération dans la zone.
Le président a décidé de rester un certain temps à Baga Sola, dans la province du Lac, pour “coordonner et diriger personnellement les opérations militaires.”
Fin décembre 2019, le ministre délégué à la Présidence de la République, chargé de la défense nationale, de la sécurité, des anciens combattants et victimes de guerre, le général Mahamat Abali Salah, a déclaré que l’armée tchadienne va “passer à une vitesse offensive” contre les insurgés de Boko Haram.

Al WHIDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *