USA : Le Mouvement du 5 Juin demande à l’Ambassadeur des Etats – Unis au Mali de rester neutre

Nous avons reçu cette déclaration du Mouvement du 5 Juin, Rassemblement des Forces Démocratiques aux Etats – Unis d’Amérique dont nous vous publions l’intégralité du contenu. Dans la déclaration le Mouvement demande « l’intervention des autorités américaines auprès du gouvernement du Mali pour mettre immédiatement fin à ces brutalités contre les innocentes et paisibles populations… » Il demande « également au gouvernement Américain d’inviter l’Ambassadeur des Etats – Unis au Mali à la retenue et de lui conseiller de rester neutre. »

Le vendredi 10 juillet 2020, plus d’un million de personnes sont descendues dans les rues de Bamako, la capitale du Mali, et dans toutes les régions, pour réclamer la démission du président Ibrahim Boubacar Keita. Sur ordre de son administration, les forces de sécurité, censées protéger la population, ont tiré à balles réelles sur des manifestants qui protestaient sans aucune forme de violence. Des cas de séquestrations de manifestants, d’arrestations arbitraires et d’enlèvement de leaders d’opinion, de la société civile et de l’opposition furent constatés dans tous les quartiers de la capitale. Plus d’une douzaine de morts et une centaine de blessés ont été enregistrés pour les journées du vendredi 10 et du samedi 11 juillet 2020. On dénombre parmi ces victimes des femmes et des enfants.

Porté à la tête du Mali en 2018 à la suite d’une élection encore contestée par la grande majorité des Maliens de l’intérieur comme de la diaspora, pour un second mandat de 5 ans, Ibrahim Boubacar Keita a plongé le pays dans une crise multidimensionnelle. Sa gestion calamiteuse des affaires de l’Etat a enfoncé le Mali dans une insécurité généralisée dont la conséquence a été l’occupation de plus de 80% du territoire par des groupes djihadistes et des narcotrafiquants. Par ailleurs, le peuple malien reste sans aucune nouvelle du chef de fil de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, enlevé dans des circonstances douteuses en pleine campagne électorale à Niafunké dans la région de Tombouctou, par des individus armés non identifiés depuis le 25 mars 2020, une autre raison expliquant la frustration populaire.

Plus de 1236 milliards de Francs CFA ($2.1 milliards de dollars) alloués à l’équipement militaire et au maintien de la sécurité dans le pays ont été détournés en 2019 sous le regard indifférent du chef de l’Etat. La moitié de la population ne parvient pas à s’assurer un repas par jour, les écoles sont fermées depuis plus de six mois, les services de santé sont dégradés et la plupart des jeunes sont sans emploi et sans espoir. 

Les Maliens résidant aux Etats Unis d’Amérique sont très inquiets par cette crise. Nous demandons l’intervention des autorités américaines auprès du gouvernement du Mali pour mettre immédiatement fin à ces brutalités contre les innocentes et paisibles populations et exigeons le respect des droits de l’Homme. Nous demandons également au gouvernement Américain d’inviter l’Ambassadeur des Etats Unis au Mali à la retenue et de lui conseiller de rester neutre afin que le peuple malien ne le juge complice des bavures commises par le régime d’Ibrahim Boubacar Keita. Si rien n’est fait, la République du Mali va sombrer dans une guerre civile qui risquerait de déstabiliser toute la région du Sahel. Un Mali plus stable et plus pacifique est dans l’intérêt de la sécurité nationale des États-Unis, de leurs partenaires et alliés en Afrique.

M5-RFP USA nymalians@gmail.com

 

            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *