JE M’INTERROGE si c’est le moment de demander au président Roch Marc Christian Kaboré  de démissionner

JE M’INTERROGE est une rubrique qui jette un regard critique sur les dossiers brûlants de l’heure d’ici et d’ailleurs. Les terroristes ont décidé de rayer le nom du Burkina Faso sur la carte du monde en massacrant civils, militaires, gendarmes, policiers quand ils veulent et où ils veulent sans être inquiétés. La dernière attaque terroriste a causé  la vie à 57 gendarmes et 4 civils à  Inata le 14 Novembre dernier et puis 7 autres ont été massacrés  dans la foulée à  Foube à  quelques deux jours après le drame de Inata Le peuple Burkinabè ne sait plus à quel saint se vouer. Le président Roch Marc Christian Kaboré  et son gouvernement désemparés , apeurés et  acculés sous  la pression de son  peuple et de l’opposition qui lui demandent de démissionner, cherche à sauver son pouvoir. JE M’INTERROGE    s’il vaut la peine de demander à un pouvoir qui a déjà... Read more

Assassinat de Norbert Zongo : JE M’INTERROGE si l’argumentaire soutenu par les avocats de François Compaoré tient la route

JE M’INTERROGE est une rubrique qui jette un regard critique sur les dossiers brûlants de l’heure d’ici et d’ailleurs. L’actualité qui défraye la chronique au Burkina Faso c’est bien la décision le 30 juillet 2021 du Conseil d’Etat français d’extrader François Compaoré, frère cadet de l’ex-président Blaise Compaoré afin de faire face à la justice burkinabè au sujet de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo le 13 décembre 1998. En tant qu’ancien secrétaire général de l’Association des Journalistes du Burkina  ( A J B) section régionale de l’ouest, je m’en réjouis énormément de cette décision même si le sieur Compaoré bénéficie jusque-là de la présomption d’innocence. Je m’en réjouis du fait que la lutte syndicale le CODMPP ( Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques)  dirigé à  l’époque par Maitre Halidou Ouédraogo a finalement payé. Je n’oublie surtout pas l’A J B omniprésente dans cette lutte. Mon chapeau... Read more

New York : « Taste of Burkina Faso » le chaos de l’ABNY: JE M’INTERROGE  si ce n’est pas encore le Syndrome Burkinabè

JE M’INTERROGE est une  rubrique qui jette un regard critique sur les dossiers brûlants de l’heure d’ici et d’ailleurs. L’actualité brûlante  de l’heure c’est l’organisation d’un évènement dénommé « Taste of Burkina Faso » initié par l’Association des Burkinabè de New York ( ABNY)  et qui s’est déroulé le 10 juillet dernier. La première dame du Burkina Faso, Sika Kaboré  et le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré  devraient prendre activement part à  cet évènement. La première dame devrait être la « Patronne » et le second le « Parrain ». L’ABNY avait cogité  et avait  trouvé  un partenaire de taille « Fashion Alive et Tondaaga, » une entreprise du styliste Burkinabè Issa Sorogo dit Sorobis. Un journal dont la ligne éditoriale serait  focalisée sur la mode et le tourisme devrait voir le jour. Et puis c’est le chaos sur fond de deal d’argent. La première... Read more

The African Journal est la voix du peuple

Le soleil se lève à l’horizon avec la naissance d’un journal indépendant dénommé “ The African Journal” ou Le Journal Africain. Il a pour ambition de servir non seulement la diaspora africaine aux Etats – Unis d’Amérique mais aussi celle vivant dans d’autres coins du monde en leur apportant des informations précises et fiables dont ils ont besoin pour vivre comme citoyens dans une société en ébullition. « The African Journal » se positionne comme un élément fédérateur, un lien, ou un pont qui lie les communautés entre elles-mêmes d’abord, et ensuite avec leur pays d’origine. « The africain Journal » dont le siège est à New York est l’accomplissement du « Rêve Américain » de deux Burkinabè qui estiment que le « Rêve Américain » va au-delà des biens matériels. Ils épousent le concept du rêve américain définit par l’écrivain et historien Américain James Truslow Adams dans son livre... Read more